What can iNaturalist Tell us About Barn Swallows?



By Mackenzie Burns

Have you had the opportunity to spot one of these flighty little birds?

If so, you'll likely remember seeing their dark blue silhouettes flashing about as they swooped and soared over a field or open water body. They might occasionally display their distinctive long tail streamers as they eat (and drink) on the wing. Or perhaps you saw them at their nest, a curious little construction either in a barn or stuck to the side of a building that the parents painstakingly created one mud ball at a time. What you may not realize is that this is a migratory bird whose range spans every continent except Antarctica.


barn swallow
Perching Barn Swallow in Etobicoke, Ontario (Photo by iNaturalist user bkinder832) May 31, 2017

The Barn Swallow is also a species at risk in Canada.

Why At-risk?

It’s believed that Barn Swallows are in decline worldwide due to the use of pesticides, as well as the destruction of older buildings that they use to nest. But this has yet to be determined with certainty.

Where in the World...?


barn swallow map
Barn Swallow observations in Canada from iNaturalist

As an experiment, I took to iNaturalist.ca to see what the data could tell us about when and where these birds are found Canada. With over 2,000 observations of this species in Canada as of the summer of 2020, iNaturalist.ca certainly had lots of information to go through.

The first finding, which will probably not come as a surprise, is that most of the observations are near our country’s southern border. After all, Canada does contain the northern limit of their summer range. This didn’t stop one individual though, from visiting the northern end of Baffin Island!

It was also clear that sightings of this species were clustered around major cities. The Toronto area and Vancouver were the major hotspots, with another modest peak spread throughout the Maritime Provinces, and very localized clusters around cities in the Prairie Provinces. Despite their range being mostly restricted to the southern portion of the country, some pairs travelled up to the Yukon to nest.

Timing is Everything

The other aspect that I looked at was when Barn Swallows were seen in Canada. For the most part, they were arriving in late March or early April, displaying peak activity in May and leaving by the end of October. This being said, as of the summer of 2020, Barn Swallows have been sighted in Canada every month of the year except December.

Tempering the Data


barn swallow nest
A parent Barn Swallow approaching nest with young in Surrey, British Columbia (Photo by iNaturalish user freddyma), Oct 26, 2020

Although iNaturalist.ca is a good platform for reporting basic species information, some caution should be exercised when using its data.

For example, it was previously mentioned that Barn Swallows are more often observed around cities but there are also more iNaturalist.ca users here, so is this trend because there are more observers or more birds? Similarly, if there are no reports from a remote area, is it because the species isn’t present or because there are too few observers?

Either way, the quality of the information iNaturalist.ca provides can always be improved with more users submitting their observations! As such, I encourage everyone to check out the platform. Even if you have no intention of leaving the city, it’s an interesting place to share amazing photos of wildlife and learn.

Que peut nous dire iNaturalist au sujet des hirondelles rustiques?

Par Mackenzie Burns

Avez-vous eu l’occasion d’apercevoir l’un de ces petits oiseaux frivoles?

Si c’est le cas, vous vous souvenez probablement d’avoir entraperçu leurs silhouettes aux reflets bleu foncé plongeant ou planant au-dessus d’un champ ou d’un plan d’eau libre. Les hirondelles rustiques se distinguent également par leurs longues queues fourchues qui se dévoilent pendant qu’elles mangent (et boivent) en plein vol. Ou peut-être avez-vous vu ces oiseaux dans leurs nids, curieuses petites constructions minutieusement assemblées une boule de boue à la fois, abritées dans une grange ou collées sur le mur d’un bâtiment. Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que les hirondelles rustiques sont des oiseaux migrateurs dont l’aire de répartition s’étend sur tous les continents en dehors de l’Antarctique.


barn swallow
Hirondelle rustique perchée à Etobicoke (Ontario) (Photo de l’utilisateur d’iNaturalist bkinder832) 31 mai 2017

L’hirondelle rustique est aussi une espèce en péril au Canada.

Pourquoi en péril?

On pense que les hirondelles rustiques sont en déclin dans le monde entier en raison de l’utilisation des pesticides et de la destruction des bâtiments anciens qu’elles utilisent pour nicher. Mais cette situation n’a pas encore été confirmée avec certitude.

Où dans le monde...?


barn swallow map
Observations d’hirondelles rustiques au Canada consignées sur iNaturalist

À titre expérimental, j’ai consulté iNaturalist.ca pour voir ce que les données consignées peuvent nous dire au sujet de quand et où se trouvent ces oiseaux au Canada. Avec plus de 2000 observations de cette espèce réalisées au Canada au cours de l’été 2020, iNaturalist.ca contient beaucoup d’informations.

La première constatation, qui ne surprendra probablement pas, est que la plupart des observations ont eu lieu à proximité de la frontière sud de notre pays. Après tout, la limite septentrionale de l’aire de répartition estivale des hirondelles rustiques se trouve au Canada. Cela n’a cependant pas empêché une hirondelle de visiter le nord de l’île de Baffin!

Il est également clair que les observations de cette espèce sont concentrées autour des grandes villes. Les régions de Toronto et Vancouver sont les principaux points chauds, avec une autre concentration modeste dans l’ensemble des Provinces maritimes et des groupes très localisés autour des villes des provinces des Prairies. Bien que l’aire de répartition des hirondelles rustiques soit principalement limitée au sud du pays, certains couples se sont rendus jusqu’au Yukon pour nicher.

Tout est affaire de calendrier

J’ai aussi examiné à quel moment les hirondelles rustiques ont été aperçues au Canada. La plupart arrivent fin mars ou début avril, avec un pic d’activité en mai, et elles repartent fin octobre. Cependant, depuis l’été 2020, des hirondelles rustiques ont été observées au Canada tous les mois de l’année sauf en décembre.

Tempérer les données


barn swallow nest
Hirondelle rustique approchant de son nid et de ses petits, à Surrey (Colombie-Britannique) (Photo de l’utilisateur d’iNaturalist freddyma), 26 octobre 2020

Bien qu’iNaturalist.ca soit une plateforme digne d’intérêt pour la consignation d’informations de base sur les espèces, une certaine prudence est de mise lors de l’utilisation de ces données.

Il a par exemple été mentionné précédemment que les hirondelles rustiques sont plus souvent observées autour des villes, mais c’est aussi dans les villes que se trouvent davantage d’utilisateurs d’iNaturalist.ca. Aussi le plus grand nombre d’observations est-il dû à la présence de plus nombreux observateurs ou de plus nombreux oiseaux? De même, l’absence de signalements dans les régions éloignées est-elle liée à l’absence de l’espèce ou à celle des observateurs?

Quoi qu’il en soit, la qualité de l’information qu’iNaturalist.ca est en mesure de fournir peut toujours être améliorée si davantage d’utilisateurs soumettent leurs observations! En tant que tel, j’encourage donc tout le monde à utiliser cette plateforme. Même si vous n’avez pas l’intention de quitter la ville, il s’agit d’un site intéressant de partage de photos étonnantes de la faune et d’apprentissage.

Posted by cwf_tobi cwf_tobi, April 16, 2021 15:27

Comments

No comments yet.

Add a Comment

Sign In or Sign Up to add comments