Geoprivacy Canada

Obscured species locations and data sharing

Important Notice

We had provided opportunity for the community to review the list of species that would trigger Taxon Geoprivacy in Canada (the list of automatically obscured species). This is a notice to that the changes to Taxon Geoprivacy are planned to start December 6, 2021. Changes will not apply to user-selected geoprivacy (i.e. any observation that a user has manually chosen to obscure).

The iNaturalist.ca Steering Committee, in consulting local experts, have incorporated the valuable feedback into a final list of Species Sensitive to Persecution or Harm and now allowing time for members to update the geoprivacy of any of their observations, should they deem it necessary. All decendants of the species (ex. sub-species, variants, etc.) take on the abscuring of that species as well.

Please read below to understand how/why and which species will be obscured.

The easiest way to check your observations is to:

1. Head to the page that displays the current observations within Canada for which Taxon Geoprivacy applies. Any species on this page that is not on the STPH list above will be moving from Obscured to Open.

2. Use the filter option in the upper right corner and filter by your username - this will show all the species you have observed (and a count of how many observations you have of each) that are currently obscured.

3. If there are species that you would be concerned about becoming open, check to see if they are already on the STPH list. If they are not, then you can manually obscure them as outlined in the Geoprivacy section below.

For additional reference, there also a comprehensive list of species that will be changing from obscured to open (and in which province it applies) in the second sheet (called "Obscured to Open") of the STPH document.

Why are Species Obscured

Certain species in Canada are at risk of disturbance, collection (ex. pet trade or valuable plants) or intentional harm from humans (like many snake species) that would affect these species at a population level – we are calling these “Species Subject to Persecution or Harm” (STPH). These could be species with low populations to begin with (such as Spotted Owls), species collected for sale/trade (such as medicinal plants or certain turtles), species whose location could draw attention that would disturb the individual or habitat (ex. certain nesting birds and some salamanders), rare species that may be persecuted (ex. certain snakes like the Massasauga, or Ratsnakes).

To keep these species safe, their actual locations are automatically obscured, meaning that the mapped coordinates are shown as a random point within a 0.2 by 0.2 degree area that contains the true coordinates, which works out to about 22 kilometres by 15 km in the south of Canada to about 22 km by 10 km in Northern Canada.

Species Obscured via Taxon Geoprivacy

When iNaturalist Canada was created in 2015, all species that had been assessed as vulnerable, imperilled, or critically imperilled by NatureServe were automatically obscured by iNaturalist Canada. NatureServe is the authoritative source for biodiversity data throughout North America. They work with more than 60 network organizations (including NatureServe Canada) and thousands of scientists to collect, analyze, and deliver biodiversity knowledge for conservation action.

Despite having this status, not all species that are vulnerable, imperilled or even critically imperilled are further at risk if their locations are known. In fact, for many of these, knowing their locations helps to conserve them, allowing for management plans, conservation plans or individual actions.

The iNaturalist Canada Steering Committee is taking steps to reduce the list to only the species that are truly subject to persecution and harm if their precise location were to be made public. The steering committee set out a process to make the decision on which species to include on the list, based on consultations with the iNaturalist Canada community, local expert knowledge, each species’ NatureServe provincial rank (status) and threats outlined in Status Reports used by the Committee on the Status of Endangered Wildlife in Canada (COSEWIC) for species at risk assessments.

This list will be periodically reviewed and should any other bulk updates occur (as opposed to single species change made by site curators), iNaturalist Canada will provide advance notice with ample time for users to make changes to their observations if they see fit.

A new and welcomed change is that the previous taxon geoprivacy rules for species that are "NEAR THREATENED" or worse according to the IUCN Red List, will no longer override the STPH list in Canada. Meaning that the STPH list will take precedence throughout Canada.

(user-selected) Geoprivacy

Users can specify how the location of each observation is displayed. The default is for observations to be “open” or “public”, but people may choose, for example, to obscure observations that are not automatically obscured via Taxon Geoprivacy. The reasons for doing this might include an observation in your backyard (i.e., private property concern) or a species you think is locally sensitive but not on the STPH list. When recording an observation, the Geoprivacy (sometimes called “Location visibility”) can be set to:

Note: For projects that you have joined and granted permission, project curators/admins may be able to see your private or obscured coordinates, so if you are concerned about who has access to the coordinates you should be sure you trust these curators. This functionality has now been introduced for “Collection” projects as well as “Traditional” projects.

To update the geoprivacy of existing observations, you can do this one at a time or as a batch:

One at a time:

  1. Login to your iNaturalist account
  2. Click on "Your Observations" in the top bar to find the observation you wish to edit
  3. Click through to the observation itself (the observation page)
  4. Click "Edit" in the upper right corner
  5. Scroll to where it says "Change geoprivacy" and choose from the dropdown list

As a batch:

  1. Hover over your image icon in the upper right corner on iNaturalist.ca
  2. Select "Edit Observations" from the dropdown list
  3. Below where it says "Edit Observations", use the search to find the observations you wish to edit
  4. Click "Batch edit" (found between the blue "Add Observations" tab and the "Search" tab)
  5. Click the checkbox beside each observation you wish to edit
  6. Click "Edit Selected" that shows up toward the top of the page
  7. Click the dropdown arrow beside "Batch Operations"
  8. Click the dropdown arrow beside "More fields"
  9. Beside Geoprivacy, choose from the dropdown list
  10. Click the blue "Apply geoprivacy" box to apply this geoprivacy to all the observations

Obscured Data Sharing

The iNaturalist Canada Steering Committee member organizations are provided access to the location of species to which Taxon Geoprivacy applies (those automatically obscured ones mentioned above). They are also provided access to the true location of observations which the user has set the Geoprivacy to Obscured, if the user is affiliated with iNaturalist Canada. This facilitates the use of iNaturalist data for research, conservation, and management. Locations are not made public at a scale that is more precise than iNaturalist. Any personally identifying information, such as username or email address is never made public.

By affiliating with iNaturalist Canada, your observations become more valuable to local conservation efforts. You can choose to affiliate your account with iNaturalist Canada (or check to see if you are already) in your account settings.

Here are some examples where sharing this data has been extremely valuable for conservation:

NatureServe Canada's Conservation Data Centres

iNaturalist Canada 's steering committee includes NatureServe Canada, who shares the Canadian iNaturalist observations with the provincial and territorial Conservation Data Centres (CDC). Observations that a user has manually obscured may be incorporated into these data bases, but are never reshared or made public at a scale more precise than displayed in the iNaturalist platform. CDCs serve as the official record for species at risk for their provincial and territorial governments. Through this partnership iNaturalist.ca data is informing the Committee on the Status of Endangered Wildlife in Canada (COSEWIC), species General Status assessments, Recovery Strategies, Environmental Impact Assessments and wide number of other biodiversity conservation and management programs.

Delineating Key Biodiversity Areas

KBAs are “'sites contributing significantly to the global persistence of biodiversity’, in terrestrial, freshwater and marine ecosystems.” NatureServe Canada, Wildlife Conservation Society Canada and Birds Canada have partnered to lead on a project to identify Key Biodiversity Areas (KBAs) in Canada. The project includes the participation of dozens of governments and NGOs. The KBA Canada project will play a key role in identifying priority lands for conservation under the Pathway to Canada Target 1 initiative. iNaturalist Canada data is being used by the KBA Canada project partners and biodiversity expertise attending KBA workshops to delineate Canadian KBAs

Ours to Save

Is a report led by the Nature Conservancy and NatureServe Canada highlighting more than 300 species that are uniquely found in Canada and nowhere else in the world (i.e., endemic species). The report highlights our fortune to have these distinctively Canadian species, but also our profound responsibility to protect them. iNaturalist Canada data played an important role in supporting the provincial and territorial distribution of Canada’s known endemic species.

Data Security of iNaturalist Canada Observations

True locations of obscured iNaturalist Canada observations (except for those a user has manually set to private) may be shared by the iNaturalist Canada Steering Committee to organizations and individuals who have demonstrated a business need for the data (ex. for conservation research, species status assessments) and who have completed Data Security requirements set out by the Committee, including signing a data license agreement, data confidentiality agreement, and/or completing data sensitivity training.

To access this information, the recipient must adhere to strict guidelines including, but not limited to:

  • Providing and adhering to a detailed project description outlining the need for such information
  • Maintaining the security and confidentiality of all Data
  • Reports or other related works shall not display or make known any location at a scale more precise than on the iNaturalist platform
  • Not sharing with co-workers, clients or anyone else
  • Destroying all copies once the project has been completed

It is critical that this data be managed responsibly to ensure the trust and ongoing participation of iNaturalist citizen scientists and the protection of species that are subject to persecution and harm.

Opting out of Data Sharing

If you do not want to share the true locations of your obscured iNaturalist Canada observations with organizations and individuals working on conservation projects, there are a couple of ways you can do this:

1. You can choose to set the geoprivacy to private for certain observations

  • Except for curators of projects that you have granted permission and Followers you have “Trusted with hidden coordinates” in your account settings, the true locations of observations which you manually set to private would not be accessed
  • Because of this, all your observations set to private can not be used for conservation projects such as those outlined in the Obscured Data Sharing section above
  • You remain affiliated with iNaturalist Canada, part of the Canadian iNaturalist community and receive updates, notices and access Canada-specific resources (webinars, how-to guides, help videos)

2. You can choose to affiliate with iNaturalist.org as opposed to iNaturalist Canada by editing your account settings.

  • Except for curators of projects that you have granted permission and Followers you have “Trusted with hidden coordinates” in your account settings, the true locations of observations which you manually set to obscured or private would not be accessed.
  • Because of this, all your observations set to obscured or private can not be used for conservation projects such as those outlined in the Obscured Data Sharing section above
  • You cease to be affiliated with iNaturalist Canada, and will not receive updates, notices or made aware of the Canada-specific resources offered by iNaturalist.ca

Bonjour et bienvenue au iNaturalist.ca! Ce guide vous montrera certaines éléments principaux du site.

Espèces dont l'emplacement est masqué et partage de données

Annonces importantes

Nous avions offert à la communauté l’occasion de réviser la liste des espèces dont la géoconfidentialité du taxon sera automatique au Canada (c.-à-d. les espèces dont l’emplacement sera automatiquement masqué dans les observations). La présente vise à vous informer que nous commencerons à instaurer les changements à la géoconfidentialité du taxon le 6 décembre 2021. Ces changements ne s’appliquent pas aux observations masquées manuellement par les utilisateurs.

Le comité directeur d’iNaturalist.ca, après avoir consulté des experts, a incorporé les suggestions dans une liste finale d'espèces « Sujettes aux perturbations, collectes et braconnage » (SPCB) Il donne maintenant du temps aux membres pour mettre à jour la géoconfidentialité de n’importe quelle de leurs observations s’ils le désirent.

Veuillez poursuivre la lecture pour connaître les espèces qui seront masquées, pourquoi elles seront masquées et comment.

La façon la plus simple de vérifier vos observations est de :

1. Dirigez-vous vers la page qui affiche les observations actuelles au Canada pour lesquelles géoconfidentialité des taxon s'applique. Toute espèce sur cette page qui ne figure pas sur la liste SPCB ci-dessus passera de « masquée» à « ouverte».

2. Utilisez l'option de filtre dans le coin supérieur droit et filtrez par votre nom d'utilisateur; cela affichera toutes les espèces que vous avez observées (et le nombre d'observations que vous avez de chacune) qui sont présentement masquées.

3. Si vous craignez que l’emplacement de certaines espèces devienne public, vérifiez si celles-ci sont déjà sur la liste SPCB. Si elles ne le sont pas, vous pouvez les masquer manuellement comme indiqué dans la section Géoconfidentialité ci-dessous.

Comme information supplémentaire, la liste complète des espèces qui passeront de « masquées » à « ouvertes », ainsi que les provinces dans lesquelles ces changements s’appliquent, se trouve dans le second feuillet (nommé Changements Masquée à ouverte) du du fichier SPCB.

Pourquoi certaines espèces sont-elles masquées?

Certaines espèces du Canada sont à risque d’être perturbées, recueillies (pour le commerce d’animaux ou de plantes rares, par exemple) ou blessées intentionnellement par des humains (comme c’est le cas de nombreux serpents). Comme ce sont des situations qui pourraient réduire les populations locales de manière substantielle, ces espèces sont catégorisées comme espèces « Sujettes aux Perturbations, Collectes et Braconnage » (SPCB). Il peut s'agir d'espèces à faible population au départ (comme les chouettes tachetées), d'espèces récoltées pour la vente/le commerce (comme des plantes médicinales ou certaines tortues), des espèces dont l'emplacement pourrait attirer l'attention, ce qui perturberait l'individu ou l'habitat (ex. certains sites de nidification d'oiseaux et certaines salamandres), ou des espèces rares qui peuvent être persécutées (ex. certains serpents comme le massasauga, ou la couleuvre obscure).

Afin de veiller à la sécurité de ces espèces, leur emplacement réel est automatiquement masqué dans iNaturalist, ce qui signifie que leurs coordonnées sont affichées comme un point au hasard dans un rayon de 0,2 par 0,2 degré des coordonnées réelles, ce qui correspond à 22 km par 15 km dans le sud du Canada et par 22 km par 10 km dans le nord du Canada.

Espèces masquées au moyen de la géoconfidentialité du taxon

Lorsqu’iNaturalist Canada fut créé en 2015, toutes les espèces considérées comme vulnérables, en péril ou gravement en péril par NatureServe étaient automatiquement masquées par iNaturalist Canada. NatureServe est la source de données sur la biodiversité dans toute l'Amérique du Nord. Ils travaillent avec plus de 60 organisations du réseau (y compris NatureServe Canada) et des milliers de scientifiques pour recueillir, analyser et diffuser des connaissances sur la biodiversité pour la conservation.

En dépit de leur statut, ce ne sont pas toutes les espèces vulnérables, en péril ou gravement en péril qui seront davantage menacées si leur emplacement est connu. Au contraire, le fait de connaître l’emplacement exact de certaines de ces espèces peut permettre de créer des plans de gestion ou de conservation, ou engendrer des actions personnelles, et ainsi contribuer à leur conservation.

Le Comité directeur d’iNaturalist Canada adopte des mesures pour faire en sorte que la liste comprenne uniquement les espèces qui seraient réellement menacées de persécution et d’atteintes graves si leur emplacement exact était public. Le Comité directeur a mis en place une démarche à suivre pour décider quelle espèce sera incluse dans la liste. Ces décisions seront prises à la suite de consultations avec la communauté d’iNaturalist Canada et des experts, et en tenant compte du statut NatureServe de chaque espèce à l’échelle provinciale et des menaces mentionnées dans les rapports de situations que le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) utilise pour évaluer la situation des espèces en péril.

La liste sera examinée périodiquement et, si d’autres changements importants ont lieu (plutôt qu’un changement à une seule espèce par les responsables de l’organisation du site), iNaturalist Canada fournira un préavis qui permettra aux utilisateurs d’apporter les changements nécessaires à leurs observations au besoin.

Un changement nouveau et bienvenu est que les anciennes règles de géoconfidentialité des taxons pour les espèces qui sont « QUASI-MENACÉES » ou davantage menacées selon la liste rouge de l’UICN ne remplacera plus la liste SPCB au Canada. Ceci signifie que la liste SPCB aura préséance partout au Canada.

Géoconfidentialité (sélectionnée par l'utilisateur)

Les utilisateurs peuvent préciser la façon dont observations l’emplacement de leurs observations est affiché. Les observations sont « ouvertes » ou « publiques » par défaut, mais les utilisateurs peuvent choisir d’en masquer l’emplacement s’il n’est pas automatiquement masqué par la géoconfidentialité du taxon. Vous pouvez choisir d’en faire ainsi si, par exemple, c’est une observation faite chez vous (donc sur votre propriété privée) ou si vous pensez que l’espèce est fragile à l’échelle locale mais elle n’est pas sur la liste SPCB. Lorsque vous enregistrez une observation, vous pouvez fixer la géoconfidentialité (parfois appelée « visibilité de l’endroit ») comme suit :

Note: Les administrateurs et responsables de l’organisation des projets « traditionnels » auxquels vous vous êtes joints et pour lesquels vous avez accordé des permissions pourraient être en mesure de voir vos coordonnées privées ou masquées. Si cela vous tracasse, demandez-vous si vous faites confiance aux responsables des projets. Cette fonctionnalité s’applique maintenant autant aux projets « de collection » qu’aux projets « traditionnels ».

Pour mettre à jour la géoconfidentialité de vos observations existantes, vous pouvez procéder une par une ou par lot :

Une à la fois:

  1. Connectez-vous à votre compte iNaturalist
  2. Cliquez sur "Vos observations" sur la barre au haut de la page et faites une recherche pour trouver l'observation que vous souhaitez modifier
  3. Cliquez sur l'observation pour vous rendre à la page de cette observation
  4. Cliquez sur "Modifier" dans le coin supérieur droit
  5. Faites défiler jusqu'à l'endroit où il est indiqué "Modifier la géoconfidentialité" et choisissez le niveau souhaité dans la liste déroulante

En lot :

  1. Passez la souris sur l'icône de votre image dans le coin supérieur droit sur iNaturalist.ca
  2. Sélectionnez "Modifier les observations" dans la liste déroulante
  3. Utilisez le champ de recherche (Sous "Modifier les observations") pour trouver les observations que vous souhaitez modifier
  4. Cliquez sur "modification groupée" (situé entre l'onglet bleu "Ajouter des observations" et l'onglet "Rechercher")
  5. Cliquez sur la case à côté de chaque observation que vous souhaitez modifier
  6. Cliquez sur "Modifier la sélection" qui apparaît vers le haut de la page
  7. Cliquez sur la flèche déroulante à côté de "Opérations groupées"
  8. Cliquez sur la flèche déroulante à côté de "Plus de champs"
  9. À côté de la géoconfidentialité, choisissez le niveau souhaité dans la liste déroulante
  10. Cliquez sur la case bleue "Appliquer la géoconfidentialité" pour appliquer cette géoconfidentialité à toutes les observations

Partage des données masquées

Les organismes membres du Comité directeur d’iNaturalist Canada ont accès à l’emplacement exact des espèces automatiquement masquées. Ils ont aussi accès à l’emplacement exact où se trouve une espèce masquée manuellement par l’utilisateur, pourvu que l’utilisateur soit affilié à iNaturalist Canada. Cette mesure est mise en place pour faciliter l’accès aux données d’iNaturalist Canada à des fins de recherche, de gestion et de conservation. Les emplacements ne sont pas rendus publics à une échelle plus précis que sur la platforme iNaturalist. Toute information d'identification personnelle, telle que le nom d'utilisateur ou l'adresse courriel, n'est jamais rendue publique.

En vous affiliant à iNaturalist Canada, vos observations augmentent en valeur à des fins de conservation locale. Vous pouvez choisir d’affilier votre compte à iNaturalist Canada (ou vérifier si vous l’êtes déjà) dans vos paramètres de compte.

Voici quelques exemples qui illustrent comment l’échange de ces données a été extrêmement utile à la conservation:

Centres de données sur la conservation de NatureServe Canada

Le Comité directeur d’iNaturalist Canada comprend des membres de NatureServe Canada qui font en sorte que les données des observations canadiennes sur iNaturalist soient incorporées dans des systèmes sécurisés provinciaux gérés par des centres de données sur la conservation (CDC). Les observations qu'un utilisateur a masquées manuellement peuvent être incorporées dans ces bases de données, mais ne sont jamais repartagées ou rendues publiques à une échelle plus précise que celle que l’on voit sur iNaturalist. Les CDC sont le registre officiel des espèces en péril des gouvernements provinciaux et territoriaux. Grâce à ce partenariat, les données dans iNaturalist.ca deviennent utiles au Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC), aux évaluations pour déterminer la situation générale des espèces, aux programmes de rétablissement, aux Évaluations des impacts environnementaux et à plusieurs autres programmes de conservation et de gestion de la biodiversité.

Zones clés pour la biodiversité:

Les ZCB (ou « Key Biodiversity Areas » en anglais, KBA) sont des des zones qui présentent des caractéristiques qui les rendent importantes à la persistance globale de la faune et de la biodiversité dans les écosystèmes terrestres, d’eau douce et marins. NatureServe Canada, la Wildlife Conservation Society Canada et Oiseaux Canada se sont chargés d’un projet pour définir les KBA au Canada; des douzaines de organisations gouvernementales et non gouvernementales participent à ce projet. Le projet « KBA Canada » jouera un rôle clé pour déterminer les espaces à protéger en priorité dans le cadre de l’initiative En route vers l'objectif 1 du Canada. Les données d’iNaturalist Canada sont utilisées par les partenaires de KBA Canada et par les experts en biodiversité qui participent aux ateliers visant à délimiter les KBA au Canada. .

À nous de les protéger

À nous de les protéger est un rapport de Conservation de la nature Canada qui met en vedette plus de 300 espèces uniques au Canada, c’est-à-dire des espèces endémiques. Le rapport souligne notre chance d’avoir ces espèces distinctes au Canada, mais aussi notre importante responsabilité envers leur protection. iNaturalist Canada fut très utile pour déterminer la répartition provinciale et territoriale des espèces canadiennes endémiques connues.

Sécurité des données des observations d'iNaturalist Canada

Le véritable emplacement des observations masquées dans iNaturalist Canada, sauf celles que les utilisateurs ont manuellement étiquetées comme « privées », peut être partagé par le Comité directeur d’iNaturalist Canada avec des organisations ou individus ayant démontré un besoin véritable des données pour leur travail (comme une recherche reliée à la conservation ou une évaluation de la situation d’une espèce) et qui satisfont aux critères établis par le Comité; ils doivent également signer un contrat de licence relatif aux données, un accord de non-divulgation des données et/ou avoir suivi avec succès une formation en gestion de données sensibles.

Afin d’accéder à cette information, l’utilisateur doit respecter de strictes lignes directrices, dont :

  • Fournir une description du projet avec les raisons pour lesquelles il est nécessaire d’avoir accès aux données et adhérer au projet décrit.
  • Veiller à la sécurité et confidentialité de toutes les données.
  • Ne pas divulguer des données sécurisées dans les rapports ou autres documents à une échelle plus précise que celle de la plateforme iNaturalist. .
  • Ne pas partager les données restreintes d’iNaturalist.ca Canada avec des collègues de travail, des clients, ou toute autre personne.
  • Détruire toutes les copies des données une fois le projet terminé.

Il est essentiel de gérer ces données retreintes de façon responsable afin de maintenir la confiance et la participation des scientifiques citoyens d’iNaturalist et d’assurer la protection des espèces menacées de persécution et d’atteintes.

Se désinscrire du partage de données

Si vous préférez toujours ne pas partager l'emplacement de vos observations masquées sur iNaturalist Canada avec des organisations ou individus qui effectuent des travaux de conservation, vous pouvez procéder de plusieurs manières :

1. Vous pouvez choisir la géoconfidentialité « privée » pour certaines de vos observations

  • À part les responsables de projets à qui vous avez donné la permission ou les utilisateurs à qui vous avez donné accès aux coordonnées masquées dans les paramètres de votre compte, personne ne pourra voir l’emplacement réel des observations étiquetées manuellement comme « privées ».
  • Pour cette raison, toute observation privée ne peut être utilisée dans le cadre de projets de conservations comme ceux décrits dans la section « Partage des données masquées » ci-haut.
  • Vous restez affilié(s) à iNaturalist Canada, faites partie de la communauté iNaturalist canadienne et recevrez des mises à jour et des annonces en plus d’avoir accès aux ressources canadiennes (webinaires, guides pratiques, tutoriels vidéo).

2. Vous pouvez choisir de vous affilier à iNaturalist.org plutôt qu'à iNaturalist Canada en changeant vos paramètres.

  • À part les responsables de projets à qui vous avez donné la permission ou les utilisateurs à qui vous avez donné accès aux coordonnées masquées dans les paramètres de votre compte, personne ne pourra voir l’emplacement réel des observations étiquetées manuellement comme « masquées » ou « privées ».
  • Pour cette raison, toute observation masquée ou privée ne peut être utilisée dans le cadre de projets de conservations comme ceux décrits dans la section « Partage des données masquées » ci-haut.
  • o Vous n’êtes plus affilié(e) à iNaturalist Canada et ne recevrez pas de mises à jour et des annonces, ni serez informé(e) des nouvelles ressources canadiennes offertes sur iNaturalist.ca.

Revised on November 11, 2021 20:17 by jpage_cwf jpage_cwf